Qui parle beaucoup apprend peu!

C'est le temps d'apprendre à travers ces articles de blogue....

10 signes révélant que vous faites affaire avec un mauvais client

Nous avons la chance, chez PAR Design, de dire que nous pouvons « boire une bière » avec tous nos clients. Dans les faits, cela signifie que nous avons des relations privilégiées avec chacun d’entre eux. Nous avons su développer une atmosphère de complicité entre notre équipe et notre clientèle. Nous prenons le temps d’analyser notre relation client avant d’entreprendre la création d’un site web et, dans certains cas, nous nous retirons d’un projet pour éviter des problèmes futurs. Voici les 10 signes avant-coureurs d’un mauvais client inspirés du site about.com. Bonne lecture!

1- Tout est « facile à faire »

Vous avez déjà entendu des paroles comme « ça va être simple ou facile à faire », « c’est vraiment pas compliqué »? Dans certains cas, il faut faire attention, car le client peut essayer de minimiser le travail à accomplir. Il faut éduquer le client sur la charge de travail à venir et ne pas minimiser les efforts à mettre. Dans notre cas, un client qui veut une copie d’un autre design web peut s’avérer un signe. Vigilance!

2- Se faire promettre du travail futur

Des affirmations comme « Tu vas voir, je vais te recommander beaucoup de clients » et « J’ai plein de projets » s’avèrent souvent des promesses non tenues. La seule garantie de projets est le projet en cours. Certains clients voudront avoir un meilleur prix en promettant une plus grosse charge de travail. Certaines situations peuvent effectivement vous permettre de vous ouvrir d’autres portes, à vous de les identifier sans qu’on profite de vous!

3- Des échéances non réalistes

Un client qui veut tout au « PC » ne respecte pas nécessairement le fait que vous avez une clientèle à servir. Rappelez-vous que les attentes du client qui reçoit un projet rapidement seront supérieures au prochain projet. Des frais supplémentaires peuvent être facturés pour certaines demandes urgentes. Au bout du compte, ça ne doit pas devenir une routine. Faites-vous respecter!

4- Se faire « dealer »

Il n’y a rien de mal à un client qui ne peut pas se payer vos services, mais il y a souvent un problème lorsqu’un client vous mentionne que vous êtes trop cher et qu’il veut vous « dealer ». Il n’y a pas de mal non plus à être plus cher que les autres si votre travail est justifiable et honnête. L’analogie des voitures est souvent facile à comprendre : il y a des Mercedes et des Civic et les deux ont la même utilité, mais pas la même clientèle. Nous aimons dire que « ce qui fera votre affaire et notre affaire sera notre terrain d’entente »!

5- Les autres avant n’étaient pas bons

Combien de fois avons-nous entendu ces mots dans notre agence web? Trop souvent! Sur le coup, c’est souvent très flatteur, mais au fond, il peut y avoir anguille sous roche. Vous avez souvent un côté de la médaille. Peut-être que ce client est très difficile à satisfaire et que vous serez le prochain sur sa liste noire… Essayez de comprendre pourquoi ses expériences précédentes ont été infructueuses.

6- C’est quoi ton projet, exactement?

Même avec votre expérience, vous n’avez toujours pas compris le projet. Si le projet n’est pas clair pour vous, à la suite des explications du client, il se peut que ce projet reste complexe tout au long du processus. Restez loin des projets flous et mettez sur papier le plan d’attaque avant d’accepter une idée. Vous éviterez bien des déceptions!

7- Le client « courailleux »

Un client qui ne répond pas rapidement à vos communications ou qui utilise plusieurs autres experts dans votre domaine peut s’avérer problématique. Votre projet doit être une priorité pour vous et votre client. La relation doit être réciproque et transparente. Un client qui ne cesse de magasiner et de vous mettre au défi brise ce lien de confiance. N’ayez pas peur d’établir une relation « gagnant-gagnant ».

8- Montre-moi ce que tu peux faire

Un des signes les plus faciles à repérer : les demandes de travail avant d’avoir commencé le projet. Dans le domaine de la conception de sites web, plusieurs clients peuvent nous demander de commencer le design web avant même d’avoir obtenu le contrat. Ceci représente environ 33% du travail! Évidemment, il n’est aucunement rentable d’accepter ce genre de demande. Nous préférons garantir la pleine satisfaction sur tous nos projets de sites web et d’infographie.

9- Un client désorganisé dès le début

Un client désorganisé est souvent source de problèmes. Vous aurez probablement beaucoup plus d’efforts à consacrer à votre projet qu’en temps normal. Un client désorganisé sera souvent aussi en retard dans ses paiements et sa comptabilité, ce qui vous occasionnera des problèmes dans le futur. Votre échéancier sera sans doute affecté et vos autres clients en souffriront. Laissez le désordre dans sa cour!

10- Le « gut feeling »

Le plus important est sans doute d’écouter votre instinct et de faire appel au gros bon sens. Avec l’expérience, vous serez de plus en plus apte à identifier les clients qui pourront vous causer des problèmes. Partagez vos expériences avec les autres et soyez à l’écoute de votre petite voix intérieure!